Le projet

L’association Les petits frères des Pauvres met en œuvre un projet intitulé « Trajectoires de vies » sur son antenne de Vaulx-en-Velin. Il consiste à proposer une animation à caractère social et culturel sur le foyer Adoma, du Mas du Taureau.
La population du foyer est composée à 90 % d’hommes âgés de plus de 60 ans, et d’origine maghrébine. Cette immigration de l’après-guerre s’est construite autour du travail. Les hommes ne se sont jamais véritablement installés, et ont poursuivi leurs allers-retour permanents entre le pays d’accueil, et le pays d’origine. Ils vieillissent aujourd’hui dans des foyers inadaptés à leurs nouveaux besoins, et dans un isolement total.
Cette action a pour vocation d’établir des liens avec ces hommes afin de leur proposer ultérieurement d’autres types d’accompagnement. Il est proposé à chaque personne âgée vivant au foyer de réaliser son « portrait de vie » au moyen de la photographie.
Une exposition de montages réalisés à partir de ces photos sera produite et circulera dans différents lieux.

Pour réaliser cette activité, l’association les petits frères des Pauvres a fait appel à l’association Solidarité Photo, dont elle partage les valeurs humanistes.

L’action racontée par les bénévoles de Solidarité Photo

« Ce fut un projet mouvementé, qui n’a pas toujours été évident tant par le manque de lieu pour accueillir les personnes que par la difficulté de compréhension. Mais finalement…
Nous avons travaillé auprès de « chibanis », ces vieux émigrés qui ont été accueillis en France après la guerre pour nous aider à reconstruire le pays. Certains se retrouvent à la retraite dans des logements sociaux; nous avons rencontrés les chibanis du foyer de Vaux en Velin.

Le premier contact fut très difficile, les gens étaient là mais à peine arrivés, ils voulaient repartir. Nous nous sommes trouvés face à des personnes difficiles à mobiliser, tant parce que le train train habituel était là, que par des difficultés de compréhension.
Finalement, lors du premier temps photographique (de portraits en studio), sont tout de même venus une quinzaine de personnes. Parmi ces gens, sept ont accepté d’être suivi dans un reportage. Nous avons donc pu, pour certains, aller sur les lieux de leur ancien travail ; pour d’autres, c’est plutôt leur quotidien que nous avons photographié, mais tous une fois engagés avaient envie que l’on prenne du temps avec eux. Ce n’était d’ailleurs pas toujours la photographie qui les intéressait ; souvent, ils ont préféré simplement nous parler de leur histoire. On a tout de même senti une certaine inquiétude de leur part ainsi qu’une certaine perplexité. Comprenaient-ils réellement notre projet ?

Des montages ont été réalisés puis donnés. Là , enfin, ce fut un moment de joie assez intense ; ce groupe de personne qui refusait de se parler a ri, s’est montré les lieux photographiés et s’interpellait les uns les autres. Et lorsque nous avons parlé d’une exposition à la mairie, pour la première fois, nous avons eu un « oui » franc.
Nous avons donc fait un vernissage, dans le foyer, afin que chacun réalise bien la teneur de l’exposition. Ce fut convivial.
En octobre 2007, les photos et les montages ont été exposées à la mairie de Vaux-en-Velin dans le cadre de la Semaine Bleue. Chacun d’entre eux a été invité.
Nous avons également réalisé un livre représentatif de ce travail.

Ce fut vraiment une expérience intense en rencontres. qui nous a beaucoup fait réfléchir et nous a amené à nous adapter sans cesse. »

 

Parcours de vie Parcours de vie Parcours de vie Parcours de vie Parcours de vie Parcours de vie Parcours de vie Parcours de vie

 

Logo Solidarité Photo Pays viennois

Tags: , , ,