Photographie-toi et existe

Solidarité Photo Paris a organisé des ateliers photo à Deir Moukhalles dans le village de Joun près de Saïda au Sud Liban, auprès d’enfants syriens réfugiés.
Objectifs de l’atelier : utiliser la pratique photographique, un art facilement abordable sans technique préalable pour faire s’exprimer les enfants.
L’idée est de susciter l’expression et l’émotion (orale, visuelle ou autre) sur la condition de l’enfance au Liban à ce jour, en les laissant communiquer eux-mêmes sur ces sujets. Le principe de la démarche est plus globalement un moyen de pratiquer la vie en groupe, vivre la différence, revendiquer cette différence et de laisser des traces de cette démarche (les visuels).

Les grands axes de travail :
– pratiquer l’art photographique comme un témoignage envers le reste du monde (le Liban a fait l’actualité mondiale de nombreuses années, d’où l’importance de cette création artistique là-bas),
– pratiquer l’art photographique comme une réflexion sur ce que nous sommes (et le lien avec le Liban est fort dans sa diversité ethnique, dans son histoire récente très chargée et donc très mouvementée),
– pratiquer la photographie pour partager avec ses voisins comme avec le reste du monde,
– pratiquer la photographie comme un moyen de laisser une trace du temps présent pour le futur.

La rencontre et les échanges furent fulgurants, profonds, simples et joyeux : à la couleur de leur jeunesse et de leur envie de vivre.

liban2 liban3 liban4

 

Solidarité Photo Paris

Tags: , , , , ,